Instabilité météorologique, ampoules douloureuses et autres petits charmes de l’intersaison londonienne

Tendance printemps 2016 - babies

Dimanche 2 avril, le soleil et les 14 degrés de canicule que nous a gracieusement réservés Londres ont eu raison de mon lourd manteau d’hiver. Au lieu de m’emmitoufler dans une écharpe immense, j’ai donc décidé de n’opter que pour un pull en cachemire, un jean, un trench fin et des babies. Folie vestimentaire, quand tu nous tiens…

Au bout d’une petite heure de marche à pavaner non sans fierté jusqu’au Borough Market (article sur mes endroits préférés de Londres à venir) dans ces chaussures vernies si jolies, j’ai commencé à regretter mon erreur de débutante : l’oubli d’un kit de pansements en gel. Le (simili)cuir qui compose cette paire étant aussi dur que mon entêtement à préférer l’esthétique au confort, j’ai souffert. Pour vous donner une idée, les quelques pas photographiés ci-dessus peuvent se comparer aisément à une douleur aussi vive que celle d’un gros orteil cogné dans un coin de table basse en verre – plusieurs fois. Et je ne suis pas douillette. Mais que ne ferais-je pas pour l’amour d’une belle photo, où le naturel de la démarche et l’originalité du regard sur la gauche effacent en un clin d’œil tout soupçon de supplice ? Me protéger d’ampoules sanglantes, apparemment.

Il faut dire aussi que la tenue en valait la peine. Elle possède à la fois une palette de teintes neutre qui, dans un pays où la norme rime avec cheveux roses, me ferait presque passer pour une avant-gardiste, et une qualité indispensable pour tout habitant d’Angleterre qui se respecte : une bonne faculté d’adaptation à des conditions météorologiques capricieuses. Le pull en cachemire pour se couvrir du vent glacial, le trench pour la pluie fine (et fourbe) qui n’est jamais bien loin et l’association jean court/chaussures ouvertes pour éviter de cuire sur place lors d’apparitions solaires ponctuelles. 

Si je prends en compte l’acquisition d’un Compeed ou deux, je peux donc me féliciter d’être idéalement vêtue pour ce début de saison, et enfin m’atteler à mon passe-temps favori : m’arrêter devant une porte noire en souriant bê(a)tement à mes pieds.

Trench – Monki / Jean – Monki / Pull – Uniqlo / Babies – Asos

Photos : Diane S.

DSCF5048

Tendance printemps 2016 - babies

2 Discussions on
“Instabilité météorologique, ampoules douloureuses et autres petits charmes de l’intersaison londonienne”

Leave A Comment

Your email address will not be published.